La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Spécialiste en traitement et purification de l'eau

                    

 

 

Otto Warburg
 
Prix Nobel de Médecine en 1931
 
Dans son ouvrage «le métabolisme des tumeurs», il a démontré que toutes les formes de cancer se caractérisent par deux conditions fondamentales: l’acidose et l’hypoxie (manque d’oxygène). Les maladies se développent sur un terrain acide.
 
 
Otto Heinrich Warburg, né le 8 Octobre 1883 a Fribourg en Brisgau (Bade-Wurtemberg), mort  à Berlin, était un médecin, physiologiste et biochimiste allemand. Docteur en chimie et docteur en médecine, il fut lauréat du Prix Nobel physiologie et médecine en 1931 pour sa découverte de processus-clés de la respiration cellulaire et de différents systèmes enzymatiques. Ayant démontré que les cellules cancéreuses changent leur métabolisme pour passer à un métabolisme anaérobie Il a formulé l'hypothèse, non confirmée, que le cancer ne peut pas se développer dans un milieu riche en oxygène. Parmi ses étudiants, le plus illustre est Hans Adolf Krebs, prix Nobel en 1953.
 
 
 
Les causes et le pH du cancer et des maladies.
 
Herman Aihara, dans son livre intitulé "Acid & Alkaline" dit : Si la condition de nos fluides extra-cellulaires, sur tout le sang, devient acide, notre condition physique se manifestera par de la fatigue, facilité d’attraper des rhumes, etc. Quand ces fluides deviennent encore plus acides, nous ressentons des douleurs comme des maux de tête, douleur de poitrine, douleurs d’estomac, etc.
 
Selon Keiichi Morishita dans son livre "Hidden Truth of Cancer" (Vérité Cachée du Cancer), si le sang devient plus acide, alors notre corps dépose inévitablement le surplus de substance acide dans certaines parties du corps, de surcroît le sang ne pourra pas rester dans une condition alcaline ce qui rendra les cellules acides, ayant moins d'oxygène. Pendant que cette tendance continue, ces endroits deviennent de plus en plus acides et certaines cellules meurent. Ces cellules mortes deviennent des déchets acides. Néanmoins, certaines cellules s’adaptent à cet environnement. En d’autres termes, au lieu de mourir comme les cellules normales dans un endroit acide, ces cellules survivent en devenant des cellules anormales. Ces cellules sont appelées "cellules malignes". Ces cellules malignes ne répondent plus aux ordres du cerveau ni au code génétique. Ainsi, les cellules malignes se développent indéfiniment et sans ordre. C’est le cancer.
 
Un des concepts de nutrition les moins compris est l’équilibre entre acidité et alcalinité. Le corps dépend de cet équilibre pour fonctionner correctement. Si les liquides du corps sont anormaux, les enzymes digestifs deviennent inopérants, la nourriture n’est pas proprement digérée, et donc des allergies peuvent en découler. Dans la nourriture, nous retrouvons des micro-organismes comme la levure, les bactéries, les parasites, des funghi (champignons), virus etc. Ils sont relâchés dans le corps et attaquent le système immunitaire. Le corps est principalement constitué d’eau, un moyen biologiquement très utile pour permettre aux nutriments, et à l’oxygène d’être transportés de part et d’autre. Cette eau peut avoir des propriétés alcalines ou acides qui sont mesurées sur une échelle graduée appelée pH (Potentiel d’Hydrogène). De 1.0 a 6.9, c’est acide, 7.0 est neutre et de 7.1 à 14.0, c’est alcalin. Plus le chiffre est bas, plus il y a d’acidité, à l’inverse, plus le chiffre est haut, plus il y a d’alcalinité. Le but est que les liquides du corps aient un pH entre 7.0 et 7.2. En-dessous de 5.3 nous ne pouvons pas assimiler les vitamines et les minéraux. Le pH doit être au-dessus de 6.4 pour pouvoir perdre du poids et tout assimiler.
 
 
Pourquoi le pH devrait-il nous concerner ?
 
Etant donné que nous sommes faits à 60-70% d’eau, le niveau du pH a des effets très profonds sur la chimie du corps, la santé et les maladies. Tous les mécanismes régulateurs (respiration, circulation, digestion, production hormonale) ont pour but d’équilibrer le pH, en débarrassant le corps et les tissus des résidus acides sans endommager les cellules vivantes. Si le pH dévie, trop acide ou trop alcalin, les cellules s’empoisonnent avec leurs propres déchets toxiques et meurent. Comme les pluies acides sur une forêt et des déchets alcalins dans un lac, un pH déséquilibré corrode les tissus humains, consumant les  milliers de kilomètres de veines et d’artères, comme les produits corrosifs s’attaquent au marbre. S’il n’est pas régulé, un pH déséquilibré peut interrompre les activités et fonctionnements cellulaires, comme les battements de cœur et les étincelles entre les neurones du cerveau.
 
 
Comprendre le pH et pourquoi on a le cancer et d'autres maladies.
 
D’après les recherches du Dr. Enderlein, une guérison totale de maladies chroniques, ne peut arriver que lorsque le sang est ramené à un pH normal, légèrement alcalin. Le pH, C'est l’abréviation de Potentiel d’hydrogène, la mesure de concentration d’ions d’hydrogène dans toute solution. Plus le pH est élevé, plus il y a d’oxygène, et donc alcalin. Plus le pH est bas, moins il y a d’oxygène, donc plus acide.Pour être considéré en bonne santé, le sang doit avoir un pH de 7.365. Toute variation entraine des symptômes et donc maladie. Si le pH baisse en dessous de 6.8 ou monte au-dessus de 7.8, les cellules arrêtent de fonctionner et la personne meurt.Si vous avez des problèmes de santé, cela veut dire que votre corps est acide. Quand le corps est en acidose, les reins produisent de l’ammonium, ce qui peut fausser les tests, en donnant des chiffres alcalins. Cette condition est souvent constatée chez les personnes âgées, où l’on constate une odeur assez déplaisante dans leurs maisons. En traitant l’acidose, on aide les reins à produire moins d’ammonium.
 
En 1964, 1 personne sur 214 contractait un cancer. A présent, 1 femme sur 3 et 1 homme sur 2 ! Le facteur déterminant entre santé et maladie est le pH. Il est commun de voir des personnes avec un pH de 4 à 5. Le montant d’oxygène dans le corps est directement lie au pH. En augmentant le pH de 4 à 5, on multiplie le montant d’oxygène par 10 ! De 4 a 6…100 fois plus, de 4 a 7….1000 fois plus! La recherche a démontré que le corps ne peut pas se guérir si le pH est acide.Tous les médicaments et produits toxiques ont l’effet d’abaisser le pH du corps. C’est pour cela que tous ont des effets secondaires, et qu’aucun d’eux ne peut guérir complètement.Quand le pH tombe en dessous de 6.4, les enzymes sont désactivées,  la digestion ne fonctionne pas correctement; les vitamines et minéraux ne se sont pas assimilés correctement. L’acidité décroit la production d’énergie  dans les cellules, la possibilité de réparer les cellules endommagées, la possibilité de se débarrasser des métaux lourds, et rend le corps plus vulnérable à la fatigue et à la maladie. Votre pH affecte tout. La recherche a prouvé que les maladies ne peuvent pas vivre dans un environnement alcalin, par contre les virus, bactéries, levure, moisissures, funghi (champignons), candida et cellules cancéreuses prolifèrent dans un environnement peu oxygéné et avec un pH peu élevé. Un pH acide peut être le résultat d’un régime alimentaire acide, d’un stress émotionnel, d’une surcharge toxique (médicaments), de toute réaction immunitaire (maladie), ou autre processus qui pourrait priver les cellules d’oxygène et de nutriments. Le corps essaiera de compenser l’acidité en utilisant les minéraux alcalins, comme le sel de l’estomac et le calcium des os. C’est ce qui cause l’ostéoporose et autres maladies. S’il n’y pas assez de minéraux dans l’alimentation pour compenser, le trop plein d’acidité causera de la douleur, arthrite, fibromyalgie, sclérose en plaque, Lupus, etc.
 
Deux facteurs sont toujours présents lors d’un cancer,  le pH acide et le manque d’oxygène. En apprenant à manipuler ces deux facteurs, on peut réduire ou inverser le processus du cancer. Rappelons-nous que le pH est un nombre exponentiel de 10 ; donc une petite différence dans le pH se traduit en grosse différence dans le nombre d’ions OH-. En d’autres mots, un sang avec un pH de 7.45 contient 64.9% plus d’oxygène qu’un sang donc le pH est 7.3. Le cancer a besoin d’un environnement acide/pauvre en oxygène pour survivre et se développer. Les patients en phase terminale d’un cancer sont environ 1000 fois plus acides qu’ils ne devraient l’être. Cela veut dire un niveau d’oxygène dangereusement critique au niveau cellulaire. En l’absence d’oxygène, le glucose fermente et devient acide lactique. Cela baisse le pH des cellules. Le pH des urines et de la salive des patients en phase terminale de cancer se situe très souvent entre 4.0 et 5.5. Quand le cancer se transforme en métastases, le pH chute d’avantage. Nos corps ne peuvent pas lutter contre la maladie si le pH n’est pas proprement équilibré. 
 
En d’autres termes, c’est "alcalinise ou meurt". Voilà l’importance !
 

- Prix nobel Otto Warburg

 
 
Lien vers la boutique webLien vers la boutique web 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    © 2014. Tous droits réservés Pure Distinction inc. all rights reserved